Le grand guide des pédagogies alternatives

PARTAGE

Le grand guide des pédagogies alternatives

Interview avec  Anne-Cécile Pigache

pédagogies alternatives
pédagogies alternatives

Bonjour ,avec beaucoup de joie aujourdh’ui je vous present Anne-Cécile   qui est l’un des auteurs de  livre- Le grand guide des pédagogies alternatives .Grâce aux groupes facebook  et mon blog j’ai fait la connaissance de Anne-Cécile et son livre .

« Aider un enfant à s’épanouir,à être autonome et  développer sa créativité »

  • -épanouissement des enfants
  • éducation sans punition et récompenses
  • l’enfant est un être à part entière,avec sa volonté qui doit être respectée………
les parents évolues
les parents évolués
1. »Laissent les enfants évolues à leur rythme, selon leurs besoins, en toute liberté » C’est important pour vous ?Et comme vous et Alexandre Neill, dites en liberté ?Pour vous  les enfants en liberté c’est quoi car parfois ça fait peur au parents ?
les parents évolués
C’est vrai que cette notion de liberté, on la retrouve chez de nombreux pédagogues, d’une façon ou d’une autre : chez Montessori, les enfants choisissent librement le matériel dont ils ont besoin, chez Freinet les enfants s’expriment librement dans leurs textes ou leurs créations, ils font des recherches libres sur des sujets qui les passionnent. Alexander Neill effectivement va au bout de cette idée de liberté puisque les enfants font les activités qu’ils désirent, choisissent ou non d’aller en cours … Pour moi, je trouve important que les enfants soient libres de choisir leurs activités, et pour cela il faut du temps « libre » justement, du temps où il n’y a rien de programmé, où l’enfant peut rêver, s’ennuyer peut-être un peu puis laisser libre cours à son imagination, avoir ses propres petits projets. La liberté c’est aussi avoir des jeux ouverts qui ne brident pas l’imagination (jeux de constructions, tissus, morceaux de bois …) et que l’enfant peut investir comme il l’entend. … J’aime les observer dans leurs apprentissages autonomes lors de leurs jeux ! Mais dans notre société hyper sécuritaire, nous avons du mal à laisser une certaine liberté à nos enfants. Autrefois, les enfants étaient hors de contrôle des parents une bonne partie du temps, ils étaient dehors à jouer avec des copains, à faire du vélo, à grimper aux arbres … Je pense qu’il est important pour chacun de réfléchir à comment redonner un peu de cette liberté à nos enfants …
les parents évolués
2. Pourquoi vous avez écrit ce livre ?Qu’est-ce que vous inspiré ?
Oh c’est toute une histoire ! Pour faire court, j’ai été enseignante en primaire et en maternelle pendant 20 ans et j’ai arrêté à la naissance de Firmin, mon cinquième enfant ! J’ai alors commencé à m’intéresser à Maria Montessori d’abord, puis j’ai découvert le fabuleux matériel Spielgaben du pédagogue allemand Froebel et sur le net j’entendais aussi parler de Steiner, de Reggio … Autant pour Montessori, il y avait de nombreux ouvrages, autant pour les autres c’était beaucoup plus compliqué à trouver. Je rêvais d’un livre qui me donnerait les grands principes de ces pédagogies et une façon de les appliquer concrètement. Mais je ne trouvais pas ! Alors je me suis mis à creuser tout ça, à farfouiller, à lire, beaucoup, et à mesure que je m’enthousiasmais pour telle ou telle pédagogie, je proposais telle activité à mes enfants, ou alors je présentais différemment tel ou tel matériel … Bref, ça nourrissait nos découvertes et la créativité de mes enfants ! Et l’envie de créer ce livre que je n’avais pas trouvé germait dans ma petite tête ! Parallèlement, par le biais de mon blog, j’ai eu la chance de rencontrer Madeleine Deny, nous étions sur la même longueur d’onde et cette rencontre a permis la concrétisation de ce rêve et la coécriture du grand guide des pédagogies alternatives !
3. Qu’est ce que vous pensez de l’éducation bienveillante, sans punition et récompense ?
Je vais commencer par les récompenses : récompenser pour quoi ? Pour le travail scolaire ? Mais le plaisir de comprendre, la joie d’apprendre est une récompense en elle-même et donner une récompense artificielle pour de bons résultats court-circuite cette gratification naturelle du plaisir d’apprendre. Neill disait : « Offrir un prix en récompense d’un acte revient à dire que cet acte n’a aucune valeur en lui-même ». Donc plutôt que récompenser, on se réjouit ensemble de ce plaisir d’apprendre ! Et pareil pour une « bonne action », l’enfant ressentira une plus grande satisfaction intérieure pour avoir rendu service par exemple que si on lui offre une pièce pour le féliciter, là encore cela enlève la valeur intrinsèque du geste. Pour les punitions, c’est un peu pareil. Cela ne veut pas dire laisser tout faire bien sûr, ni le culte de l’enfant roi. Cela veut dire parler avec l’enfant de son comportement inadapté, voir avec lui s’il peut réparer son erreur si c’est possible , ou comment s’améliorer. Dans nombre de ces pédagogies alternatives (Freinet, Neill, …) ce n’est pas l’adulte qui punit, mais tout le groupe qui discute pour voir comment trouver une solution.
4. Comme maman de 5 enfants vous trouverez le temps pour vous et pensez vous que cela et important pour vivre en harmonie en famille ?
Je dirais que dans un premier temps il faut aussi trouver du temps pour son couple. Je n’ai aucun scrupule à ce que les enfants restent à la cantine ou à la garderie de temps en temps pour que nous ayons du temps ensemble avec leur papa, rien que tous les deux car notre famille ira bien si nous, nous allons bien ! C’est effectivement pareil pour son propre équilibre personnel. Moi ça a été surtout dans toutes ces recherches pédagogiques que je me suis épanouie, donc en lien de toute façon avec mes enfants !
5. Qu’est ce que vous pensez pour les tablettes et les nouvelles technologies ?Parfois les enfants sont trop occupée avec eux !
Je pense qu’il ne faut tomber dans aucun excès. Il est évident que les enfants ont besoin, et encore plus les plus jeunes, de manipuler, de toucher, de faire marcher tous leurs sens et leur imagination pour s’épanouir convenablement. Mais je ne diabolise pas pour autant les écrans, surtout s’ils sont utilisés comme des outils (notamment par mes plus grands) : traitement de texte pour écrire une histoire, logiciel vidéo pour faire un film, tablette graphique et logiciel photo pour créer des images … Dans la pédagogie Reggio, le langage numérique est un langage à part entière à utiliser avec les enfants et Freinet se basait beaucoup sur les découvertes techniques de son époque. A la maison, les écrans ne sont pas interdits mais limités. Ils ont droit à un temps d’écran par semaine et choisissent soit de regarder un petit dessin animé, soit de jouer sur ordinateur ou sur tablette. Ils sont contents mais tout le reste du temps est libre pour de nombreuses découvertes !
6. Dans votre livre vous dites -Discuter, apprendre à s’écouter les uns les autres. Moi je trouve que ça c’est vraiment très important vous pensez quoi ? Et comment gérer les émotions dans ce échange,car on sais que les mots ne blaise et c’est pas facile d’écouter parfois des accords.
Bien sûr que c’est important, et bien sûr que ce n’est pas facile, que c’est un apprentissage de toute une vie ! Je pense que c’est important avec les plus jeunes de parler de ces émotions qui nous traversent à travers de jeux, de livres (il y a de nombreux ouvrages pour enfants à ce sujet) pour justement les aider à faire le tri et à mieux comprendre ce que l’on ressent. Ensuite dans ces pédagogies alternatives, les enfants ont de nombreuses occasions d’échanger : échanger ses points de vue autour de différents projets et comprendre peu à peu qu’on n’a pas tous la même vision des choses et que la même vérité peut être perçue différemment ; échanger autour des problèmes rencontrés dans la semaine avec l’aide de divers outils mis en place dans ce but et chercher ensemble des solutions, apprendre à se mettre à la place de l’autre au travers de petits jeux de rôle … Oui, tout un apprentissage !!!
Merci beaucoup Anne-Cécile  !Je suis tellement touchée par vos mots  !
Ce bouquet et pour vous et tous mes remerciements !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *